S.S. Sakya Trizin: Court Récit de la vie
de Jetsun Chime Tenpai Nyima

Offert par S.S. Sakya Trizin à sa soeur Sakya Jetsunma Chime Luding

Jetsuma Chime Tenpai Nyima appartient à la lignée des Maîtres du Renoncement aux quatre attachements, ainsi qu'à bien d'autres encore telles que "Le profond conseil de Vajrayogini".

Son père, Ngawang Thutop Wangchuk, était le jeune frère de Sachen Kunga Lodro. Sa mère, Tashi Yang Chen, fille de Chag Zampa, père d'une famille de propriétaires terriens, est née en l'année de Souris de feu, du 13ème cycle de Rabjung (1756), le 22ème jour du 11ème mois tibétain.

Dans son jeune âge, elle se nommait Chime Bu Tri. En l'année du Tigre de feu (1782), le 25ème Khenpo du Grand Temple, Jampa Chökyi Tashi, lui conféra l'ordination moniale et lui donna le nom de Chime Tenpai Nyima.

Durant sa jeunesse, son oncle paternel, Sachen Kunga Lodro, lui donna directement la transmission orale de la collection du Lam Dre Tsog She et Lob She, ainsi que l'entière collection des profonds enseignements de Vajrayogini qu'elle ingurgita comme l'eau coule d'un vase dans un autre. Elle devint la détentrice des pratiques du vaste océan du Dharma.

Sachen Kunga Lodro, dans sa pure vision, reçut cette prophétie de Ngorchen Dorje Chang : vous aurez des disciples comparables à 4 piliers et 8 rayons. Chime Nyima était l'un de ces quatre piliers qui symbolisaient en réalité les 4 principaux disciples.

Avec un effort sincère, elle consacra sa vie entière à sa pratique quotidienne ce qui l'amena à un niveau élevé de réalisation. Elle tourna également la vaste et profonde roue du Dharma du précieux, grand et secret Lam Dre Lob She, le cycle des enseignements de Vajrayogini, les douze mandalas du Tantra de Sarva Durgati Parishodhana et bien d'autres encore. Elle effectua d'innombrables grandes initiations, bénédictions, etc., elle conféra également les collections des tantras, de même que de profonds et vastes cycles d'enseignements.

Elle donna directement des enseignements et des initiations au « père fondateur » et détenteur du trône du Dolma Phodrang, Pema Dud Dul Wangchug et à son héritier Tashi Rinchen. D'autres disciples, dont le père fondateur de Phuntsog Phodrang, Kunga Rinchen, le détenteur du trône et fils de celui-ci, Dorje Rinchen, les frères de ces deux pères fondateurs), Kyabgon Ngodrub Palbar et Ngawang Kunga Tendzin, le Maître Balkhang, Acarya Kunga Tashi et bien d'autres encore. A cette époque, aucun de tous les Maîtres détenteurs des enseignements tant Sakya que Ngorpa ne fut l'un de ses disciples.

Son principal disciple fut le maître de méditation, Ngawang Rinchen de Dege. Elle lui conféra les profonds enseignements de Vajrayogini alors qu'elle était déjà d'un âge très avancé et que sa vue était très faible. C'est alors que, par une perception mutuelle pure entre Maître et disciple, sa vue s'éclaircie. Elle lui dit alors : voir un Lama tel que vous au Tibet a rétabli ma vue.

Une autre fois, durant un rituel de bénédictions de Vajrayogini, le nectar dans le kapala se mit à bouillonner vigoureusement puis, finalement, se mit à bouillir. Le Maître de méditation le but encore et encore, jusqu'à engendrer une expérience méditative supérieure dans son continuum mental. De nombreuses histoires aussi stupéfiantes que celles-ci se sont largement répandues à son sujet. Beaucoup de pratiquants, notamment de la région du Kham, bien que n'ayant jamais pu la rencontrer, cherchèrent à recevoir les bénédictions de Vajrayogini issues de sa lignée.

De nombreux Lamas, dont Jamyang Khentse Wangpo, non seulement affirmaient que Jetsun Chimey Nyima était Vajrayogini en personne, mais la louait aussi grandement. Les récits rapportent que lors du décès de Sachen Kunga Lodro, Jetsun elle-même effectua le rituel de Vajrayogini durant plusieurs jours.

Quoique le moment de sa mort ne soit pas daté de façon précise par les textes, tout laisse à penser que sa vie fut très longue puisque, débutant à l'époque de Sachen Kungo Lodro, quatre générations de Lamas reçurent ses initiations. Plus tard, elle résida à Rigdzin Phodrang où elle fut nommée La Grande Mère de Rigdzin Phodrang.

Après son décès, fut fabriquée en son honneur, une image en argent de Vajrayogini comportant de nombreux et incomparables ornements non communs. Cette pièce se trouve actuellement au Grand Temple de Sakya.

Il s'agit là d'un court exposé tiré de la lignée des Gurus et composé par Ngawang Kunga (Sa Sainteté Sakya Trizin) à la requête de sa sœur aînée, Chime (Jetsun Chime Luding).

Inde, Avril 2005

© buddhistwomen.eu 2017 - CSS + XHTML + pmwiki-2.2.83 - Website © Moni Kellermann